Retour aux actualités

Prix Relève étoile Louis-Berlinguet du FRQNT

Fan Yang et ses supernanoparticules pour combattre le cancer

Version imprimable
20 juin 2019 // par Stéphanie Thibault
rss

Combattre le cancer grâce à des nanoparticules est une des applications possibles du projet de doctorat en sciences de l’énergie et des matériaux de Fan Yang à l’INRS. Lauréat du Prix Relève étoile Louis-Berlinguet de juin 2019 du Fonds de recherche du Québec – Nature et technologies, il a publié un article remarquable dans la revue ACS Nano où il décrit ses supernanoparticules (SNP) aux propriétés surprenantes.

 
fan yang inrs prix relève louis berlinguet frqnt
 
Avec leur capacité d’autoassemblage, les SNP développées par Fan Yang et les équipes des professeurs de l’INRS Dongling Ma et Fiorenzo Vetrone peuvent réaliser plusieurs tâches différentes dans un organisme vivant. Elles ont la capacité de produire de la chaleur et de la lumière lorsqu’elles sont stimulées. 
 
À titre d’exemple, et pour illustrer le potentiel de ces SNP, elles pourraient cibler des cellules cancéreuses. Une fois dans les cellules, à l’aide d’un champ magnétique, elles s’assembleraient pour augmenter leur puissance. Dans un premier temps, elles seraient un outil diagnostic. En les stimulant à l’aide d’un laser, elle révèleraient la localisation de la tumeur en émettant de la lumière. 
 
Dans un deuxième temps, les SNP agiraient dans le traitement de la tumeur. Pour éliminer les cellules cancéreuses, elles seraient stimulées à nouveau, mais cette fois avec un laser de couleur différente et un champ magnétique. Les SNP convertissent la lumière et le champ magnétique en chaleur et détruisent ainsi les cellules dans lesquelles elles se trouvent.  L’intervention non invasive pourrait détruire une tumeur sans blesser un organe.
 
À l’heure actuelle, les SNP développées à l’INRS peuvent être détectées grâce à leurs émissions lumineuses à une profondeur de 14 millimètres. La chaleur produite en combinant les stimulations lumineuse et magnétique multiple par sept l’efficacité de production de chaleur en comparaison avec la stimulation magnétique seule, et les études préliminaires démontrent que la toxicité de cette approche est faible.
 
Très fier de participer à élaborer de nouvelles stratégies de diagnostic et de traitement biomédicaux, Fan Yang espère que ses SNP, à terme, permettront de sauver des vies et de réduire les coûts de certains traitements médicaux. Récipiendaire d’une bourse d’excellence pour étudiants étrangers du Fonds de recherche du Québec – Nature et technologies, il reçoit le Prix Relève étoile Louis-Berlinguet de juin 2019 comme un grand encouragement à poursuivre ses recherches et un honneur. ♦

Actualités

Les plus consultées

Consultez notre webzine

PlanèteINRS.ca

Webzine

Procédé électronique bon marché, écologique et sécuritaire en sciences des matériaux ...

Webzine

Un diplômé invente un système d'analyse du son pour améliorer l'audition des malentendants ...

Webzine

Un diplômé innove dans une PME spécialisée en nanomatériaux ...

Webzine

Federico Rosei, titulaire d'une première chaire de l'UNESCO sur l'énergie ...

Webzine

Créer le réseau 5G ...