Logo INRS
English
  • Accueil
  • » Actualités
  • » Émergence d’un nouveau modèle de formation à la maîtrise
Retour aux actualités

Cheminement bidiplômant offert par l'Université Toulouse III-Paul-Sabatier et l’INRS

Émergence d’un nouveau modèle de formation à la maîtrise

Version imprimable
12 octobre 2017 // par Gisèle Bolduc
rss
L’INRS et l’Université Toulouse III-Paul-Sabatier (UPS) ont procédé au lancement officiel du cheminement bidiplômant en plasma le 5 octobre 2017 à Toulouse. Le nouveau directeur général de l’INRS, monsieur Luc-Alain Giraldeau, et le président de l’UPS, monsieur Jean-Pierre Vinel, ont mis en lumière le potentiel de ce modèle de formation spécialisée et ciblée qui table sur les forces respectives et complémentaires des deux universités qui ont une longue tradition de coopération. 
 
 
À cette occasion, le nouveau directeur général de l’INRS Luc-Alain Giraldeau (troisième à gauche sur la photo) a exprimé son profond désir de renforcer les liens avec l’Université Paul-Sabatier en ces termes : « L’innovation et la qualité de la relation qui caractérisent le partenariat qui nous unit donne envie d’accroître encore plus la synergie entre nos activités de recherche et de formation, dans le cadre, par exemple, d’une structure différente qu’on pourrait inventer ensemble ».
 
Une formation qui fait son chemin
 
Le cheminement bidiplômant en plasma est une nouvelle avenue de formation qui suscite beaucoup d’intérêt chez les universités québécoises. En plus de donner aux étudiants l’occasion de suivre une formation en France et au Québec, cette formation présente un avantage marqué avec l’obtention d’un double diplôme de maîtrise reconnu, offrant ainsi aux diplômés des possibilités de carrière dans différents secteurs de la science et de la technologie tant en France qu’au Québec.
 
Au cours de leur cheminement, les étudiants feront partie d’équipes de recherche chevronnées qui étudient les plasmas, qui sont présents dans de nombreux domaines de la science et de la technologie comme les matériaux avancés, l’astrophysique, la fusion nucléaire, l’aéronautique, l’énergie et la médecine. En plus d’intégrer des activités déjà prévues à la maîtrise en sciences de l’énergie et des matériaux de l’INRS et au Master EEA parcours Sciences et technologies des plasmas de l’UPS, cette formation originale s’appuie aussi sur les activités du Laboratoire international associé en sciences et technologies des plasmas (LIA-STEP). 
 
Ce projet a bénéficié de l’appui financier du Consulat de France dès son démarrage et le Conseil franco-québécois de coopération universitaire a soutenu la mise en œuvre du programme, notamment en accordant des bourses aux étudiants.
 
Mentionnons enfin que l’INRS a signé, au cours des trois dernières années, des ententes de collaboration pour des formations de ce type en géoingénierie, en écotoxicologie, en photonique et en diagnostic biomédical. 

Actualités

Les plus consultées

Consultez notre webzine

PlanèteINRS.ca

Webzine

Procédé électronique bon marché, écologique et sécuritaire en sciences des matériaux ...

Webzine

Un diplômé invente un système d'analyse du son pour améliorer l'audition des malentendants ...

Webzine

Un diplômé innove dans une PME spécialisée en nanomatériaux ...

Webzine

Federico Rosei, titulaire d'une première chaire de l'UNESCO sur l'énergie ...

Webzine

Créer le réseau 5G ...